La démarche Qualité popularisée sous le nom de la « roue de Deming » ou le PDCA (Plan-Do-Check-Act) permet aux entreprises de mettre en place un organisation/système adéquats. Aussi, d’impulser et/ou de maintenir la dynamique d’amélioration en continu à partir d’une situation que l’on pense connaître (la phase «Plan»).

Mais, aujourd’hui dans un monde devenu V.U.C.A (volatilité-incertitude-complexité-ambiguïté), est-il possible de planifier de l’incertitude et si oui comment faire ?

Alors, nous y sommes…

L’heure est à la métamorphose systémique. Avant de penser opérationnel et outils, il est aussi question de revoir/ressentir son organisation dans son intégralité (écosystème compris). Au préalable, identifier les boucles de fonctionnement récurrentes (positives et négatives) me semblent primordial.

Ne cédez pas à la panique et à la précipitation…

Telle la girafe, rester dans sa verticalité, prendre de la hauteur, observer au-delà des apparences les implicites/invisibles. Retourner chaque problèmes dans tous les sens et identifier les fameux rouages/leviers/insights à utiliser pour aboutir à votre projet.

“Keep calm and be confident” et vous en sortirez la tête haute.


2 Comments

angéle · 20 septembre 2020 at 12 h 09 min

le modèle PDCA de la roue de DEMING est notamment aussi utilisé dans les systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail (SMSST) : http://www.officiel-prevention.com/formation/conseils/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=183&dossid=262

    Catherine - uP'silience · 22 septembre 2020 at 7 h 24 min

    En effet, il s’agit d’un outil/principe “phare” permettant de mettre en œuvre et d’animer tout système de management. Simple et pragmatique, je le conseille pour toute organisation souhaitant intégrer “naturellement” une démarche d’amélioration continue. Je vous remercie de cette précision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *