La notion de risque est parfois (souvent) perçue en entreprise comme un sujet hautement sensible, top secret et « tabou ».  Manager le risque est inconfortable car il nous demande parfois à contre-cœur d’identifier les difficultés potentielles et par extension de réfléchir aux impacts pouvant affecter l’organisation. 

Avant tout j’aimerais vous dire que derrière tout risque il y a une opportunité déguisée et la bonne nouvelle, c’est que ça marche aussi à l’envers 😉.

Alors, adopter et assumer pleinement une démarche engagée sur les risques/opportunités permet :

  • d’encourager le management proactif
  • d’accroître la possibilité d’atteindre les objectifs
  • de renforcer la confiance des parties prenantes (salariés, clients, partenaires, actionnaires)
  • d’affiner les contrôles
  • d’optimiser le pilotage de la performance

Mais aussi de tendre vers l’organisation résiliente.

Alors on fait comment concrètement ?

Tout d’abord, ouvrez au maximum le champ d’analyse. Embarquez un maximum de personnes (vos parties prenantes) dans la démarche. Combiner les approches : fonctionnelle et systémique. 

La méthode AMDEC  (Analyse de Modes de Défaillance et de leurs Effets et de Criticité), très bon outil pour vous guider dans la démarche, permet depuis l’identification de risques, d’analyser les causes (profondes), d’évaluer les effets (impacts) et ainsi prendre les mesures nécessaires pour y répondre : acceptation, surveillance, atténuation ou mitigation, transfert, élimination ou évitement. Mesures/postures que l’on retrouve d’ailleurs dans la méthode M.E.A.T de Chris Davenport (Moderate – Eliminate – Accept – Transfer).

Mais vous allez me dire, on fait comment avec les opportunités. Comme vu précédemment le risque peut être un véritable levier d’opportunités identifiables notamment à l’étape E (analyse des effets) de l’AMDEC d’où l’intérêt de ne pas négliger cette étape. 

La COVID-19 en est un parfait exemple car malgré le choc et les impacts désastreux sur le plan économique et sanitaire, la crise nous encourage aussi à saisir les opportunités qui nous sont offertes pour changer, évoluer, et/ou transformer notre modèle organisationnel (recours au télétravail, digitalisation de processus, solidarité intra et inter entreprises …).

Alors convaincus ? 🤔 🤩

Et l’ISO 9001 dans tout ça ? 

Chapitre 6.1

L’organisme doit déterminer les risques et opportunités qu’il est nécessaire de prendre en compte dans le cadre de la planification de son système de management de la Qualité…

Pour Infuser, quelques liens ultra inspirants

Campagnes inspirantes face au COVID-19

Méthode

« Risk management » ▶ M.E.A.T 

Petit cadeau musical 🎶

Reprise « I will survive »

Categories: ISO9001

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *